- Publicité -

Élève en classe de 3 ème (section anglophone) au Collège Polyvalent Martin Luther King de Bafoussam, Vidiol Tsague est un génie âgé de 17 ans ayant réussi à faire voler un prototype d’avion qu’il a conçu et fabriqué. La scène s’est déroulée la semaine dernière sous le regard d’un public stupéfait et impressionné lors des journées portes ouvertes du Lycée technique de Balengou.

Vidiol Tsague entre dans l’histoire.

- Publicite -

Vidiol a haussé l’image de son établissement à l’échelle nationale et avait clairement exprimé sa volonté de représenter valablement le Collège Polyvalent Martin Luther King de Bafoussam aux journées portes ouvertes du Lycée technique de Balengou. En effet, le Principal du Collège Martin Luther M. Hervé Tsafack a affirmé : « Lorsqu’on a lancé en janvier les préparatifs des journées portes ouvertes, Vidiol et son chef d’atelier sont venus me voir et m’ont fait savoir qu’ils avaient l’intention de réaliser ce projet là. Lorsqu’ils ont parlé de l’avion, pour moi, dans ma tête, j’ai pensé que ce n’était pas faisable. Bon j’ai dit allez, faites le budget, on va en essayer de discuter. Ils ont fait le budget et ce dont ils avaient besoin. On a budgétisé, on a discuté, on a validé le projet et on a donné le financement pour qu’ils aillent se lancer. Il s’est lancé, de temps en temps, je descendais aux ateliers et je voyais comment cela évoluait ».

Au cours de la foire à Balengou où les réalisations des élèves de l’enseignement technique se concurrencent, Vidiol Tsague a réussi à faire décoller son avion en présence des autorités de cette ville qui n’ont pas caché leur administration. En plus, le directeur administratif du Collège Polyvalent Martin Luther King est agréablement surpris au point et demande de rencontrer ce génie de 17 ans afin de savoir s’il est un élève de l’établissement en question.

Les rêves de Vidiol et le concours des pouvoirs publics.

Aller au bout de sa passion, c’est son souhait et Vidiol a pour ambition de poursuivre des études en ingénierie mécanique au sein d’une prestigieuse école. Néanmoins, la bourse parentale ne s’avère point suffisante pour ce génie qui ambitionne d’aller au bout de son rêve d’où son esprit créatif sonne telle une alarme interpellant les pouvoirs publics qui gagneraient à l’accompagner.

                                            TNK
- Publicité -