- Publicité -

Le High Man Général, Salatiel est ce jour sur le fauteuil d’Entretien Avec… une aubeine pour parler de sa douloureuse enfance passée entre les villes de Tiko, Souza et Nkongsamba mais également d’échanger sur son premier album solo  »Africa Represented » sorti le 26 février 2021.

Laura Dave Média : Bonjour, bienvenue Chez Laura Dave Média.
Salatiel: Bonjour, c’est un plaisir.

- Publicite -L'année scolaire aura du goût

Laura Dave Média : Salatiel, Racontez-nous votre enfance ?
Salatiel : Je suis originaire de Tiko ou j’ai d’ailleurs fait une partie de mes études, je suis issu d’une famille Chrétienne très pauvre de 9 enfants. Je faisais la sil et le Cp pieds nus, même pas les babouches pour aller à l’école et le fait que je sois intelligent me permettait d’accéder à plusieurs milieux surtout après l’affectation de mon père à Souza en 1994 et c’est de ce côté que j’ai terminé mon cursus primaire pour aller dans d’autres villes comme Tiko, Nkongsamba, Batibo…

Laura Dave Média : Comment est né votre amour pour la musique et les instruments?
Salatiel: Mon père en 1994 a commencé son service comme pasteur et, je voyais les instruments à l’église qui mettaient vraiment interdits, seul mon grand frère  »l’élu » était apte pour flirter avec et c’est même grâce à lui que j’apprends mes premières notes de piano.
J’ai été influencé par les chansons Gospel avec R-kelly, Don Moen, Lenny Leblanc…
j’étais très fasciné par leurs manières de transmettre des émotions et c’est même quand je me lance de manière professionnelle que je me rend compte que j’ai un esprit musical.

Laura Dave Média : Qu’est ce qui d’après vous, vous fait tenir sur la scène malgré les années qui passent?
Salatiel: Le travail, la discipline et savoir comment canaliser ses énergies. Aujourd’hui il y’a malheureusement beaucoup de distractions dans la musique, moi dans mon système quand je m’endors, je pense a être proche d’un Grammy, je me questionne. Je ne sors pas aussi trop, je consacre mon temps et mon énergie au travail. Depuis 2007, je passe 90% de mon temps en studio, je peux rester chez mois trois semaines, un mois sans sortir.

Laura Dave Média : Parlons de votre actualité, « Africa Represented », c’est le tout premier album de Salatiel ?
Salatiel:  »Africa Represented » c’est le premier album solo de Salatiel, et le deuxième dont je fait partie. le premier c’était avec mon groupe  »Tha Thrill’‘ avec qui nous avons gagné la composition Nescafé Africa Révélation en 2010 et nous avons sorti un album en 2013.

Laura Dave Média : Pourquoi choisir  »Africa Represented » comme titre éponyme de cet album?
Salatiel : Je choisi ce nom parce qu’en fait je prépare cette œuvre depuis plusieurs années et quand j’ai composé la chanson  »Africa Represented », je me suis dis il y’a pas autre chose que de choisir cela comme titre phare. J’ai voulu représenté ici les sonorités de l’Afrique.

Laura Dave Média : Salatiel, d’après-vous qu’est ce qui fait l’originalité de cet album par rapport aux œuvres avec le groupe Tha Thrill?
Salatiel: C’est un voyage musical et la plupart des oeuvres que j’écoute sont basées sur une direction et, ici je me libère, chaque chansons est une sonorité des contrées de l’Afrique.
 »Africa Represented », c’est une représentation de l’Afrique en miniature.

Laura Dave Média : Comment l’artiste Salatiel compte conquérir le reste du monde et tutoyer les sommets avec l’album « Africa Represented » ?
Salatiel: C’est un peu complexe et difficile en ce moment avec la situation Covid-19 qui limite les mouvements. Grâce à ce projet je devais faire beaucoup de voyages mais, heureusement la réception est assez positive grave aux Réseaux sociaux, c’est un début d’un travail a l’international qui démarre. On compte toucher le monde avec les médias tour que je ferai dans le reste du monde bientôt.

Laura Dave Média : Salatiel ne pouvait-il pas exploiter comme une chanson effective l’interlude avec Amana, extrait de l’album « Africa Represented » ? Elle a des sonorités du septentrion très beau a l’écoute mais ne fait qu’une minute et quelques secondes.
Salatiel : L’album  »Africa Represented » est un album Urbain, Pop Africa et la musique est diversifiée, c’est la raison pour laquelle j’ai mis cela comme interlude, il fallait avoir un titre qui est plus enraciné que les autres titres de l’album. C’est un album Urbain.

Laura Dave Média : Parlons du succès que l’album est entrain avoir et des collaborations autour. Je vous donne trois titres et vous nous parler du choix des artistes pour le feat.
1- GOOD GIRL avec Guillaume Rutshelle
Salatiel: Rutshelle et moi on a fait connaissance par le réseau social Instagram et le message était voilà qu’il fallait qu’on se connecte pour faire quelque chose ensemble et voilà le déclic, on décide de faire ce projet en trouvant un juste milieu de ce qu’elle fait et de ce que je fais. un pari gagnant gagnant elle me donne son rythme moi compa et moi le côté Afropop. Good girl c’est le début, il y’a beaucoup de projet qui vont notamment j’ai composé une chanson pour son nouvel album, en plus on prépare un Ep ensemble, ce genre de fusion ça excite.


2- Fire On Montain avec Teni
Salatiel : J’étais au Nigeria en janvier 2020 pour un projet autour d’une marque…et je rencontre un Monsieur de Trace Naija et j’ai échangé avec lui sur la musique africaine en lui expliquant qu’on devrait marcher ensemble, et c’est ainsi qu’il me parle de Teni et en fonction des chansons de mon album j’ai choisi Teni.
3- Planner avec Aveiro Djess et DJ Arthur.
Aujourd’hui on s’amuse avec le côté pervers des gens avec cette chanson je voulais m’amuser encore que la chanson en elle même date de 2018 je l’ai fait en 2018. Les featurings pour moi sont par rapport à la musique que j’ai en main, le message et je ne cherche pas forcé un artiste sur un feat, je cherche le naturel. Aveiro Djess parce que son Afro degammer sur un beat bensikener Afro ça sera parfait et ça marche bien avec l’énergie qu’il dégage.

Laura Dave Média : Après le media tour qu’est ce qui est prévu ?
Salatiel : Media tour national actuellement j’en ai pour deux semaines, il y’a des vidéogrammes des titres de l’album qui sont en cours. je prépare une tournée nationale pour la fin d’année 2021 mais, avant si la Covid-19 nous laisse on aura une tournée en été a l’extérieur du pays.
pour avoir l’album c’est sur le site web www.therealsalatiel.net ou 677668287 il est aussi disponible sur toutes les plates formes de streaming.

https://audiomack.com/salatiel/song/africa-represented

Laura Dave Média : Salatiel préfère qu’elle casquette : Chanteur, Compositeur, Producteur, Arrangeur et responsable de Alpha Better Records?
Salatiel: Il n’ya pas salatiel sans l’une de ses casquettes, mais je suis plus excité en tant que compositeur.

Laura Dave Média : Comment se porte Alpha Better Records aujourd’hui ?
Salatiel: Alpha Better est un peu plus aéré avec Blaise B, Mr Léo, Askia qui ne sont plus là, c’est difficile de signer un artiste actuellement. Avec le confinement beaucoup de choses ont changé mais je travail avec de nouveaux artistes.

Alpha Better est un peu plus aéré avec Blaise B, Mr Léo, Askia qui ne sont plus là, c’est difficile de signer un artiste

Laura Dave Média : Quels sont les souvenirs positif que vous gardez de votre carrière en tant qu’artiste?
Salatiel : C’est quand je me regard aujourd’hui et il y’a dix ans, c’est incroyable mon évolution. ces moments où ceux pour qui je boss me célèbre, c’est dire qu’on a réussi.
Beyoncé est un signe de reconnaissance, elle n’est pas venue me découvrir, c’est le résultat du travail qui a été fait.

Laura Dave Média : L’actualité aujourd’hui est marquée par les Grammys Awards et me Cameroun échappe à ce prix, c’est quoi votre regard sur cela?
Salatiel : Il n’ya pas de quoi s’étonner, les Grammys Awards Sont un autre schéma. La musique urbaine a beaucoup évolué au Cameroun depuis 7 ans. Les Grammys Awards ne nominent que des artistes qui ont signé dans des labels mondiaux et nous n’avons pas atteint ces conditions, c’est pas une question de talent ou de solidarité.
Quand on va comprendre ce schéma on sera facilement nominé, arrêtons de dire qu’on manque de solidarité et autres. Je vais avoir un Grammy et ça je ne doute pas.

Laura Dave Média : Mot de fin ou conseil a la jeunesse.
Salatiel : Je dirais aux jeunes qui veulent réussir de rester focus et que chaque chose arrive avec le temps. Les bonnes choses arrivent a ceux qui sont patients.

Propos recueillis par Serge Bonny

- Publicité -

59 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici