- Publicité -

Rigobert SONG BAHANAG voit le jour le 1er juillet 1976 à Nkenglikok dans la région du Centre arrondissement de Matomb.
Orphelin de père très jeune,  » le capi » ou encore  » manyan » comme les Camerounais l’appellent affectueusement se lance dès lors dans une carrière de football au poste de défenseur.

VIE FAMILIALE

- Publicite -L'année scolaire aura du goût

Il est père de trois enfants, 2 filles et un garçon : yohanna Bernadette née le 22 septembre 2002, Hillary Véronique Liliane née le 13 septembre 2004 et Bryan né en avril 2006 qui suit les traces de son père dans le monde du football et vient de signer en France.
Il a également son plus grand fils, Ronny né en 1996 issu de son premier mariage. Ce dernier est également footballeur tout comme son cousin Alexandre SONG.

CARRIÈRE PROFESSIONNELLE

137 sélections en équipe nationale, Rigobert SONG est le recordman de sélection au Cameroun.
Il a participé à 4 coupes du monde (1994, 1998, 2002 et 2010 et est à ce jour l’un des plus jeunes joueurs ayant participé à une coupe du monde à l’âge de 17 ans et 353 jours tout comme Samuel ETO’O à 17 ans et 3 ans en 1998.
Il est également le seul joueur Africain a avoir participé à 8 coupes d’Afrique des Nations avec un total de 36 matchs joués et fête sa 100e sélection le 25 janvier 2006 lors du match Cameroun-Togo.

Arrivé en Europe en 1994 pour le FC Metz, après la coupe du monde de cette année là, SONG y reste quatre saisons avec des joueurs comme Robert PIRÈS, Cyrille POUGET, Sylvain KASTENDEUCH ou son compatriote Jacques SONGO’O entraîné par Joël MULLER, il écrira les plus belles pages de l’histoire des grenats:
1/2 finale de coupe de France et 8e en 1994-1995 puis 4e en 1995-1996 avec un succès en coupe de la ligue, 5e en 1996-1997 et enfin 2e en 1997-1998, saison qui reste dans toutes les mémoires.

En 1998, il quitte Metz et la France pour Salerne en Italie pendant une saison, puis change de championnat en partant en Angleterre , à Liverpool entraîné par le français Gérard HOULLIET puis fera plusieurs passages infructueux à West Ham et à Cologne.

En 2002, il revient dans le championnat de France et plus précisément au RC Lens, où il retrouve Joël MULLER, avec un contrat portant sur quatre saisons.
Il dispute la Ligue de champions aux côtés de Daniel MOREIRA, Antoine SIBIERSKI et de nombreux Africains Papa Bouba DIOP, Ferdinand COLY, Seydou KEITA, Adama Coulibaly, John UTAKA ou Dagui BAKARI. Dans cette équipe, il devient le leader de l’équipe et même le capitaine après les départ de Guillaume WARMUZ et Jocelyn BLANCHARD et se devoile enfin au monde du football.

En 2004, il part pour Galatasaray. Après quelques conflits avec Éric GERETS, il trouve une place de titulaire lors du départ de celui-ci.

Après quatre saisons passées à Istanbul, et deux titres de champion de Turquie glanés, SONG part pour Trabzonspor où il côtoie un ancien partenaire à Lens, Daouda JABI.

Rigobert SONG Bahanag annonce sa retraite internationale lors d’une conférence de presse à Yaoundé le 1er Août 2010.
Le 18 février 2016, il est nommé sélectionneur de l’équipe Nationale A’ de football du Cameroun.
Le 02 octobre de cette même année, Manyan est hospitalisé à Yaoundé à la suite d’un accident vasculaire cérébral AVC et est transféré le 05 octobre en France où il est opéré avec succès à l’hôpital de la Salpêtrière.
En 2018, il de devient sélectionneur de l’équipe du Cameroun Olympique
Il est décoré Chevalier de l’Ordre de la valeur.

En 2021, Rigobert SONG Bahanag annonce son jubilé pour 2022.

Longue vie à toi Manyan.

Ève-Pérec N.BEHALAL

- Publicité -

35 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici