- Publicité -

L’école perd progressivement ses valeurs éducatives et laisse la place aux pratiques sexuelles, aux sextapes, à la recrudescence de la violence et à la consommation des stupéfiants qui dictent désormais leur loi.

Lycée de Kribi : scandale et illustration typique.

Élèves en classe de Terminale, des filles et garçons ont été convoqués lors du conseil de discipline pour avoir « réalisé » une vidéo portant atteinte à la pudeur dans laquelle des scènes obscènes, l’homosexualité (entre filles) et les positions propres à l’acte sexuel sont observées. Ils ont « produit » et publié sur les réseaux sociaux des scènes très osées, voire sexuelles au sein de leurs différentes salles de classes. Ils ont exposé leur nudité et ont posé des gestes anormaux et dépourvus de morale à l’instar des images où nous voyons des élèves en train de consommer de la drogue.

Établissements scolaires et « porte monnaie magique Bénin ».

Face aux problèmes de dépravation des mœurs, des scènes obscènes et de l’emprise des stupéfiants en milieux scolaires, celui l’affaire du porte monnaie magique Bénin vient s’ajouter. En effet, le Proviseur du Lycée de Kribi Maurice Noah a adressé une missive au Délégué des enseignants secondaires de l’Océan en vue de la conduite à tenir face à ces marabouts qui inondent la toile et qui « recrutent » au sein des établissements scolaires. En outre, cette situation alarmante interpelle également les parents d’élèves qui gagneraient à sensibiliser leurs enfants sur les risques du gain facile et à leur inculquer surtout le culte de l’effort car le succès s’obtient au bout de l’effort.

                                                TNK
- Publicité -