- Publicité -

Mani Bella, la pala pala woman du 237 est de retour sur la scène musicale avec sa dernière production musicale  »Vœu de chasteté », une chanson très attendue du public après la campagne lancée sur les réseaux sociaux autour du message principal dont l’auteure semble transmettre à ses jeunes sœurs.

 »Vœu de chasteté  », un antipode de la moralité.

- Publicite -L'année scolaire aura du goût

Diluée de pudeur, le vidéo gramme de 5minutes et 19 secondes dévoilée cet après-midi du 2 février 2021 nous présente des scènes qui frôlent l’excitation au regard des parties Hermetistes, obscènes, vulgaires ou la sexualité se conjugue sous les regards d’une sexo-musicalité qui semble prendre de plus en plus les devants dans notre univers musicale jonché d’embûches.

 »Je ne pine plus, je ne binda plus, je ne pipe plus, je ne donne plus mon way… » sont entre autre les mots crus qui ressortent dans cette production critiquée au préalable par les internautes comme le montre ses réactions.

« En vérité en vérité cette chanson doit être censuré aucune diffusion j’ai jamais détesté l’œuvre d’un artiste comme c’est entrain d’être le cas avec celle ci ». Ou encore » cette chanson sera interdite chez moi, désolée mes enfants ne connaîtrons pas ça… » et même  »… Ta chanson n’est pas du tout pudique ».

 »Vœu de chasteté  » aboli la prostitution et prône la fidélité.

D’un autre revers Mani Bella invite et rééduque plutôt la femme africaine à l’abolition des pratiques liées à la prostitution, un Vœu de chasteté qui renvoi chez  »chacun à sa chacune ».

La promotrice de la chasteté renchérit et pense que la fidélité devrait contribuée à la vraie consommation du mariage dans couples africains. Sous un fond de bikutsi bien dosé avec l’expertise BDA Record, Petit vieux, Merci Bass… Mani Bella envoie un carton rouge à la prostitution et brandi son  »Vœu de chasteté »

Serge Bonny

- Publicité -

22 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici