- Publicité -

Au moment où le camerounais est en plein retour aux sources par la consommation des produits Made in Cameroon, la chanteuse internationale Kareyce Fotso a décidé de préciser au public la grande valeur autour du Ndop, un tissu traditionnel issu de la partie ouest du Cameroun.

La chanteuse et conservatrice des valeurs ancestrales de son Ouest natale déclare que le Ndop semble être devenu un tissu vulgaire chez les personnes qui le convoite. Elle ramène dans ses propos sur Facebook les origines de cette tenue:  » Le Ndop n’est pas un tissu pour Monsieur tout le monde. Car depuis des générations, son usage n’est réservé exclusivement que pour les familles royales, les notables et les Sociétés  secrètes ». Une idéologie connue du public qui, semble faire abstraction de cette dernière sous prétexte de l’effet de mondialisation.

L’auteur des albums  »ANEYA, MOKTE, KWEGNE, MULATAKO » et deuxième au prix découverte RFI en 2009, rappele ‘‘quiconque porte un vêtement à base de Ndop est accompagné par des esprits des ancêtres », elle renchérit  « le port de ce noble tissu se fait de génération en génération à la suite d’ un rite d’initiation pour par la suite accéder à une société secrète. »

Le port du Ndop n’est pas anodin il peut être arboré pour des funérailles, des Rites, des deuils et sert parfois de décoration pour les loges.

À la fin de sa déclaration, kareyce Fotso invite le public à porter le Ndop sans toutefois renier son histoire qui devrait être raconté aux futures générations.

Serge Bonny

- Publicité -