- Publicité -

 » Abstraction » c’est le nom de la dernière exposition d’oeuvre graphique qui a eu lieu au sein de l’espace doual’art situé en plein cœur de Bonanjo un quartier huppé de la ville de Douala au Cameroun du 26 juin au 1 Août 2020.

Pour couronner et parfaire cet exposition qui a vu l’implication de 14 jeunes peintres camerounais a l’instar de Jean Jacques Kante, Jean David Nkot, Ignace Kameni, Ernest Dizombi, Aurélie Djiena, Donatien Tapa, Gabriella Badjeck et bien d’autres, un Talk animé par la journaliste culturelle Larissa Ndjakomo a été organisé vendredi 7 août 2020 dernier.

Le panel constitué de Lionel Manga, Tally Mbock, Hervé Nyombi et Grabriella Badjeck est revenu sur la définition de l’art abstrait qui se résume a une pratique qui s’éloigne de la réalité, une manière pour les acteurs de transmettre leur émotions et vision du monde de manière subtile, les échanges avec le public se sont accentués sur les pionniers de cet pratique dans le monde, de la situation de l’Afrique face à cette discipline mais et surtout la matérialisation ( Sur le Ndop par exemple qui regorge une signification particulière, sur les tableaux…) l’esthétique et la place de la femme africaine dans l’art abstrait depuis son apparition jusqu’à nos jours.

D’après Tally Mbock, l’art abstrait n’a pas encore une portée communautaire en Afrique comme a l’Occident et pour palier à ce manque il serait judicieux de recourir a 3 entités : l’implication première des artistes, du public et des médias pour faciliter l’expansion de cette discipline qui prône la spiritualité.


L’échange qui a démarré aux environs de 19h, s’est achevée a 21h. Le public a profité pour recontempler les œuvres exposées dans cette galerie qui s’articulent autour des violences sociales, de l’évolution de la société et de l’affirmation en soi représenter par des dessins, des peintures, des sculptures et de la photographie. Une manière d’encourager la création visuelle abstraite au Cameroun bien que d’après Lionel Manga, le vert ,rouge et jaune manque d’expérience esthétique.

Serge BONNY

- Publicité -