- Publicité -

Emmanuel Eboa Lotin, est né le 6 Août 1942 a Douala d’un père Pasteur, le célèbre Adolphe Lotin Same,qui fut aussi compositeur de plus de 400 cantiques religieux.
Le jeune Emmanuel perd ses deux parents a l’âge de 3 ans et suite à une injection de quinine, il devient infirme

Eboa s’initie à la Musique a l’âge de 8 ans et à 20 ans, il enregistre son premier titre a la Radio Douala. Plus tard il compose Elimb’a Dikalo, pour l’anniversaire de la Radio Cameroun.

Mais c’est en 1967 qu’Eboa Lotin connaitra le succès international grâce à son titre « Mbemb’a Mot’a Sawa » qu’il présente au Concours Vick’s Vedette devant un jury composé de Duke Ellington et Myriam Makeba.
C’est un croyant réaliste qui ne demande que deux choses à Dieu,
« Gagner le procès contre l’estomac et faire le rapport à la fosse sceptique », hormis cette citation, on retrouve beaucoup de versets bibliques dans ses multiples compositions certainement il a été même avant-gardiste quand dans un de ses titres il dénonce dans les années 60, l’homosexualité.

Eboa Lotin a aussi écris une chanson pour demander a Prince Nico Mbarga de revenir sur la scène. Il a également dédié une chanson à la sublime Nayanka Bell qu’il découvrit en regardant la télé chez ses ennemis.(Ça c’est du Eboa pur…)
L’un de ses succès atemporel demeure une reprise adaptation de Dolly Parton.
Emmanuel(Immanu) a été beaucoup apprécié par ses pairs, Mpongo Love,Francis Bebey,Franco,Nayanka Bell.

Koffi Olomide lors d’une interview déclara même s’inspirer beaucoup des textes d’Eboa Lotin. Au Congo on a même un célèbre et bon chanteur de la troupe Wenge Maison Mère qui porte fièrement ce nom.
Les oeuvres d’Eboa Lotin sont reprises par toutes les générations,
Henry Njoh
Tom Yoms
Henry Dikongue,etc…

« Je ne connais pas la différence entre la clé de sol et la clé de fa,les bémols,les dièses,les majeurs et les mineurs,je ne sais pas ce que c’est  »

Eboa Lotin est un « analphabète régulier » tel que défini par lui même,car il n’est pas allé plus loin dans son école qu’au Cours Moyen 2e année(CM2),mais était féru de sculpture et de menuiseries a ses heures positives.
Eboa Lotin décède le 6 Octobre 1997 à l’Hôpital Laquintinie de suite de maladie,laissant derrière lui une veuve et 5 enfants…

Bientôt 25 ans déjà qu’il est parti et il aurait eu 78 ans en cette année 2020.

Ecoutez un best of de ses oeuvres

#JoySharer Kaisa Pakito

- Publicité -