- Publicité -

La musique camerounaise a des génies et Zanzibar en fait partie. C’est un astre solaire du Bikutsi et du mythique groupe les Têtes Brûlées qui a tiré sa révérence le 22 octobre 1988. Ce 22 octobre 2018, ça fait trente ans qu’il a quitté à tout jamais la scène. Zanzibar alias Épémé Théodore était un peu considéré comme le Jimmy Hendrix du Bikutsi.

- Publicite -

Un guitariste de haut vol qui maniait son instrument fétiche avec brio. À la fois compositeur, chanteur et danseur, Zanzibar et les autres membres du groupe illuminent la scène internationale dans les années 80. Notons que « Les Têtes brûlées » voient le jour grâce à Jean-Marie Ahanda. Ce groupe écrit les lettres de noblesse du Bikutsi et leur contribution leur permet d’avoir un style propre à eux, tant sur la musique et le mode vestimentaire.

  

C’est le cas des peintures initiatiques Fang-Beti-Bulu. En plus, ils font partie des précurseurs de la culture urbaine avec un look à la fois branché et rebelle. Leur musique (Bikutsi) fusionne avec le Rock en gardant une identité africaine et bantoue. Une véritable alchimie issue de leur musique est faite de couleurs, de colorations, de pas de danses particulières et des rythmes vus nulle part ailleurs.

Zanzibar et les Têtes Brûlées ont influencé la nouvelle génération au point chacun apporte une touche urbaine dans la musique Bikutsi. Parmi eux, le rappeur Tenor qui a rendu un hommage et a dédicacé sa chanson « À l’imparfait » à son oncle Épémé Théodore.

Nous pouvons également citer des artistes tels que : Espo 2 Ben’s du groupe 2Kitu, Jay N qui navigue dans l’univers du Rock et du Hip-hop.

Des artistes de la new school : Kassandra, l’un des exemples typiques des musiques urbaines qui associe dans sa musique l’Afrique-Trap et le Bikutsi.

L’histoire retiendra que Zanzibar reste et demeure l’un des piliers majeurs du Bikutsi. Il était polyvalent dans l’âme et utilisait une multitude de rythmes. Sa carrière nationale connaît un franche succès grâce au Prix Découverte RFI en 1987 et deux films consacrés aux Têtes Brûlées : Bikutsi water blue et Man No run. Épémé Théodore, Roger Bekongo, Soul Magouma, Jean Marie Ahanda et Afata sont des légendes qui entrent à tout jamais dans l’histoire.

TNK

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici