- Publicité -

Indy Dibong est un fils d’Afrique et un griot urbain attaché aux valeurs et à la culture africaine. Il est un « Mota’a Sawa » connecté aux racines du continent noir et sait d’où il vient. Le 27 octobre prochain, il revient avec un nouveau single intitulé « Mota’a Sawa ».

- Publicite -

Indy reprend cette chanson en hommage à la légende de la musique camerounaise et du Makossa Eboa Lotin. Un titre éternel qui traduit bel et bien son attachement et l’amour qu’il porte pour son pays le Cameroun. Une occasion pour lui d’assurer la continuité de cet héritage musical légué par la légende Lotin. Il collabore sur cette chanson avec Mario Orsinet.

  

La fusion des genres et des styles font partie de son univers. Indy est né au Cameroun, mais s’installe au nord du Nigeria dans l’État de Kaduna. C’est dans ce pays qu’il apprend à jouer de la guitare aux côtés du célèbre groupe The Great Music Pyrameeds of Africa. Passionné de musique traditionnelle, Indy est fan des artistes tels que : Fela Kuti, King Sunny Adé ou encore Tony Allen .

Il met toujours en valeur l’identité africaine dans sa musique, en associant un caractère urbain assez poussé et surtout accompagné de sa guitare (en live).

En 2014, Indy Dibong sort son premier album « Squatting at Neverland », il s’agit ainsi d’une combinaison et connexion de styles et un cocktail de rythmes et d’Afrobeat.

TNK

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici