- Publicité -

« Il défend, commande, marque des buts, gagne des titres et ne rate pas un match » énumère Diego Maradona, l’homme aux pieds d’or argentin, légende et prophète de son pays et des contrées napolitaines. De qui parle-t’il ? D’un trentenaire dégarni, à priori inoffensif … Et pourtant. Diego Godin, double finaliste de la Ligue des Champions, trois Coupes du Monde au compteur et l’un des piliers de la renaissance de l’Atletico Madrid en Liga et sur la scène européenne.

Résultat de recherche d'images pour "godin en coupe du monde 2018"

Lui aussi, tout comme Maradona, est adulé dans son pays du haut de ses 121 sélections et ses 187 centimètres. Inébranlable, intraitable, inusable, le défenseur central uruguayen enchaîne les saisons à un niveau remarquable et continue d’inscrire, match après match, son nom parmi les plus grands de ce sport à son poste. Au fait, saviez-vous que Diego Godin était le parrain de la fille d’Antoine Griezmann, son partenaire de longue date à l’Atletico Madrid ? Non ? Eh bien maintenant vous le savez …

Avec lui, José Maria Giménez, un type plutôt costaud (1,85 mètres, 80 kilos pour 46 sélections) et du genre teigneux… Très teigneux, comme le veut la mentalité Colchonero.

Résultat de recherche d'images pour "José Maria Giménez a coupe du monde 2018"

Depuis 2013, il forme avec Godin, la charnière centrale de La Céleste … Et de l’Atletico Madrid ! Excellent depuis le début de la Coupe du Monde, le chien de garde de l’Uruguay a notamment fait partie de l’équipe qui a corrigé l’Olympique de Marseille en finale de l’Europa League (3-0).

 

Résultat de recherche d'images pour "José Maria Giménez marque contre l'egypte"

Cette saison, aux bons souvenirs de Florian Thauvin. Dur au combat et très rarement battu, Giménez complète une charnière impressionnante de sérénité, de justesse et de force brute. Le joueur de l’Atletico Madrid s’était d’ailleurs mué en buteur crucial contre l’Egypte lors du premier match de poules de La Céleste. D’une superbe tête dans les derniers instants du match, Giménez lançait la campagne 2018 de son équipe de la meilleure des façons.

Matuidi « out », Cavani très incertain

Dans un système en 4-2-3-1, Blaise Matuidi a été à plusieurs reprises titularisé sur le flanc gauche en guise d’ailier défensif. Libéré des tâches offensives qu’imposent normalement sa position, l’ancien parisien révolutionne le poste d’ailier gauche grâce au dispositif tactique mis en place par Didier Deschamps.

Résultat de recherche d'images pour "Blaise Matuidi en coupe du monde 2018"

Très bon dans le repli défensif, Blaise Matuidi a eu un rôle déterminant dans la victoire de la France contre l’Argentine. Systématiquement au marquage sur Leo Messi, il aura effectué de superbes phases de transition avec Paul Pogba notamment qui, grâce à un champ d’action bien plus vaste, a été en mesure de diriger le jeu des Bleus à sa guise. Bien coordonné avec N’Golo Kanté, les deux joueurs à vocations défensives auront verrouillé à eux-deux les tentatives de construction du jeu de l’Albiceleste. Mais, puisqu’il y a forcément un « mais », Blaise Matuidi ne pourra pas disputer la rencontre contre l’Uruguay, la faute à un nouveau carton jaune récolté contre l’Argentine. Suspendu donc, le milieu de terrain de la Juventus devra regardé jouer ses coéquipiers dans les tribunes.

Auteur de prestations de qualité lors des quelques minutes dont il a disposé, le capitaine de l’Olympique Lyonnais, Nabil Fekir, devrait être titularisé sur le flanc gauche de l’attaque française en lieu et place de Blaise Matuidi.

Résultat de recherche d'images pour "fekir face à l'argentine en coupe du monde 2018"

 

L’ailier du FC Barcelone, Ousmane Dembélé ou Thomas Lemar, récemment cédé par l’AS Monaco à l’Atletico Madrid pourraient également débuter la rencontre sur le flanc gauche.

L’un des facteurs X de l’attaque uruguayenne lors de cette Coupe du Monde 2018 est bien évidemment Edinson « El Matador » Cavani, l’attaquant star du Paris Saint-Germain. Auteur de trois buts depuis le début de la compétition, « Edi » avait notamment crucifié le Portugal de Cristiano Ronaldo en inscrivant un doublé lors des huitièmes de finale (2-1).

Résultat de recherche d'images pour "cavani  en coupe du monde 2018"

Aujourd’hui, c’est tout un pays qui tremble lorsque l’on évoque l’état de santé du Matador. Sorti blessé avant la fin de la rencontre contre le Portugal, l’attaquant de 31 ans souffre d’une sérieuse lésion au mollet. Bien que tous en Uruguay espèrent et croisent les doigts pour un retour miraculeux du buteur parisien face à la France, il semblerait que sa présence soit très compromise comme l’indique son compère en attaque, Luis « El Pistolero » Suarez : « Je me joins aux trois millions et quelques personnes (la population de l’Uruguay, ndlr) qui attendent. Je sais que ce n’est pas facile d’avoir une blessure, et que comme il n’y a pas beaucoup de jours, ça peut être difficile en termes de récupération » dixit l’attaquant du FC Barcelone en conférence de presse. Si Óscar Tabárez garde son dispositif tactique en 4-4-2 (ce qui semble fort probable), l’attaquant du Celta Vigo, Maxi Gómez (21 ans, 4 sélections) ou Christian Stuani (31 ans, 38 sélections et 5 buts) de Girone sont pressentis pour prendre la place d’Edinson Cavani.

Yvan Ango

- Publicité -