- Publicité -

Nous faisons un flashback sur la première Foire d’art contemporain et de design baptisée Douala Art Fair (DAF) qui s’est tenue du 2 au 3 juin 2018 à Canal Olympia, Bessenguè-Douala. Il s’agit des différents chefs-d’œuvre d’artistes plasticiens qui étaient exposés pour la bonne contemplation des visiteurs.

 

Le commissaire de cette exposition Landry Mbassi est revenu sur les buts et les visées du DAF. Il s’est exprimé à ce sujet :  » il s’agit de se questionner sur la valeur de l’oeuvre d’art dans un contexte comme le nôtre car on se rend compte que les artistes dont les oeuvres sont exposées au cours de cette foire, sont ceux dont les chefs-d’œuvre sont vendus à l’étranger à des prix dépassant toute imagination. On s’est demandé comment s’inscrire dans cette continuité ? C’est ainsi qu’on a décidé de rapprocher ces oeuvres au contact du public camerounais ».

 

La plupart de ces artistes sont le fruit des promotions des écoles telles que : l’École des Beaux-Arts de Nkongsamba et celle de Foumban. Les artistes les plus célèbres via leur oeuvre sont Tally Mbok, Ajarb Bernard, Rodrig Mbock, Boris Anje, Jean Jacques Kanté ou encore Marc Padeu. Chaque artiste exprime sa singularité, sa créativité, sa particularité et sa vision de la vie à travers leurs oeuvres.

  

Certains travaux cadrent avec la culture, la tradition et les problématiques actuelles telles que l’immigration clandestine, l’insalubrité, l’impact de la violence de l’indifférence des politiques sur la situation des victimes dans le monde.

 

Cette foire s’est aussi accompagnée des projections de documentaires sur l’art, de l’animation musicale, des sonorités et surtout des échanges avec des experts sur les questions de l’art.

TNK

- Publicité -