- Publicité -

La structure de production et de l’audiovisuel Cordia Prod a célébré ses 1 an d’existence le jeudi 17 mai 2018 à l’Institut Français de Douala. Les invités et des personnalités ont été reçus sur le tapis rouge. Ils ont goûté aux délices et aux apéritifs offerts par l’organisateur. Après l’arrivée et l’installation du représentant du gouverneur de la région du Littoral et du représentant du ministère des arts et de la culture, la cérémonie débute par le discours de Bienvenue de Mme Whassom.

Place à la Rétrospective des réalisations faites par cette structure à travers des projections. Des personnes et des personnalités qui ont collaboré avec Cordia, ont en effet fait des témoignages pour exprimer leur gratitude et pour féliciter les réalisations remarquables de cette structure audiovisuelle.

- Publicite -L'année scolaire aura du goût

 

Ces témoignages s’accompagnent des rires et des applaudissements des spectateurs et des hôtes. Une autre projection suit et montre les grands reportages effectués par les reporters de Cordia. Ils portent sur l’histoire de la tradition, la culture des peuples du Cameroun. Mais le film documentaire le plus émouvant « Bimbia sur la trace de nos ancêtres » qui retrace l’esclavage et ses pratiques à Bimbia. Des témoignages crus mettent en lumière la complicité d’une reine mère (Maffo) qui arrêtait les enfants, s’occupait et les faisait vendre plus tard comme esclave.

Jean Pierre Dikongue Pipa

L’autre fait marquant c’est la présentation du cinéaste Jean Pierre Dikongue Pipa, réalisateur du célèbre film Muna Muto qui va lui permettre de gagner en 1976 l’Étalon d’or de Yennenga au Fespaco. Le public ne se retient pas et acclame cette performance historique et cet exploit. Le projet « Dikongue Pipa Ouaga 2019 » est présenté, il vise à mettre le monument de ce grand cinéaste parmi les autres illustres lauréats et légendes au Burkina Faso. Il est présent lors de cette soirée et est ovationné par tout le monde. Il s’est adressé sur cette question : « je vous remercie car si les jeunes s’intéressent au cinéma aujourd’hui c’est ma victoire. J’ai fait du cinéma un sacerdoce (…) ce n’est pas ma statue qui est importante, moi j’ai déjà gagné mon Étalon d’or, il est chez moi, les statues ou autres adorations m’importent peu. Je veux que les jeunes s’intéressent au cinéma ».

Michel Kuate (en bleu)

Hormis Mme Whassom, il ya le cinéaste Michel Kuate, une figure forte de Cordia Prod. La présence de Dikongue Pipa à cette cérémonie, a été faite grâce à lui. Son film « Le Prince de Genève » est projeté et provoque des rires et une émotion forte chez les spectateurs.

Il (film) parle de l’histoire des filles accros de luxe, d’argent qui vont avec tout inconnu bien friqué et elles se font piéger et avaler par le prince de Genève qui n’est qu’un boa ou python. À la fin de la projection, les uns et les autres applaudissent pour ce chef d’oeuvre. L’autre moment émouvant sont les pleurs de Michel Kuate qui a dédié ce film à l’un des acteurs qui est mort quelques temps après le tournage. Cette célébration s’achève par la coupure du gâteau à l’extérieur de la salle de spectacles du temple de la culture (IFC).

TNK

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici