- Publicité -

Kwesi Nyantakyi, président de la fédération de football ghanéen et membre influent de la CAF et de la FIFA a été arrêté à l’aéroport d’Accra sous ordres du président de la république. Alors qu’il revenait d’un voyage à la Mecque. Remis en liberté provisoire pour concocter sa défense. Ahmad Ahmad obligé d’écourter son séjour alors qu’il se trouvait à la Mecque pourrait manquer la finale de la Ligue des Champion prévu ce Samedi . La raison de cette arrestation une supposé affaire de corruption. Les accusations sont lourdes et pourraient plomber la carrière de Kwesi Nyantakyi. Ce mardi 22 mai, c’est sur les antennes de la télévision nationale ghanéenne   » la Ghana Broadcasting Corporation  » que les plaignants de la présidence ghanéenne a énuméré et détaillé les accusations contre le président de la fédération de football. Abu Jinapor le chef d‘état-major adjoint du bureau du président Akufo-Addo, le président de la fédération Ghanéenne de football et homme fort du football ghanéen s’est rendu coupable  » d’escroquerie et de fraude ”. Il aurait notamment reçu des pots-de-vin d’hommes d’affaires, leur garantissant un accès au président Akufo-Addo, à qui il donnerait d’ailleurs une partie de l’argent reçu. C’est le deuxième vice-président de la CAF après le Congolais Omari Constant a être arrêté jusqu’ici c’est une affaire à suivre de très près .

Yvan Ango

- Publicite -
- Publicité -