- Publicité -

Nous sommes de retour avec le troisième volet portant sur ces artistes féminines qui exposent leur corps et leur sex-appeal dans les clips. Elles le savent et sont conscients de leur potentiel. Certaines misent sur leurs atouts physiques pour attirer l’attention via leur musique. Elles oublient parfois que l’excès nuit gravement et peut susciter le désarroi. Les tenues de scène de leur vidéoclip sont très provocantes et ne laissent nul indifférent. Certaines d’entre elles le font volontairement et se contentent d’attirer les regards. Nous commençons ce troisième volet par la chanteuse Blanche Bailly.

Résultat de recherche d'images pour "blanche bailly bonbon"

- Publicite -

Dans son clip « Bonbon » , son vestimentaire dessine toute sa silhouette et montre son ventre et ses cuisses exposées. Elle n’est pas couverte et porte des minis vêtements (culottes) qui montre réellement ce à quoi son corps ressemble. Nous évoquons aussi le cas de l’artiste Mihney dont le vidéoclip « Pandémie » témoigne de lui-même. Concernant ses tenues elle a appuyé sur la touche Déranger . Nous voyons presque son soutien gorge, une partie de son postérieur, son ventre et ses cuisses.

Mais sa musique est vraiment porteuse de message et de sonorités. Nous terminons cette troisième partie avec Daphne. Son nouveau clip « My lover » est déjà disponible. Ses tenues relèvent de la pure provocation et elles sont trop osées. Nous voyons presque ses paires charnues.

Résultat de recherche d'images pour "daphne my lover"

Elle en fait un peu de trop et exposent totalement ses cuisses. Son vestimentaire ne cadre pas toujours avec le concept et l’esprit des titres qu’elle aborde. Ce n’est pas une raison pour se cacher parfois derrière la musique, se dire qu’on est une femme et qu’on est permise de tout faire (abusivement) pour se faire voir.

TNK

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici