- Publicité -

Constant Amari, le très influent président de la Fédération congolaise, va devoir s’expliquer.

D’autres dirigeants sportifs de la République Démocratique du Congo (3 aux dernières nouvelles) ont été arrêtés et placés en garde à vue à Kinshasa cette semaine selon une source bien introduite, pour une affaire d’utilisation de fonds publics. « Ils seront interrogés sur l’utilisation des fonds publics dans l’organisation des rencontres sportives des équipes nationales de football et des clubs engagés aux compétitions africaines » , explique un magistrat du parquet sous couvert d’anonymat.
Les quatre personnes gardées à vue seront « entendues sur des présumés détournements d’un million de dollars destiné à l’organisation de quatre matchs de football » selon Me Alain Makengo, un avocat congolais proche du dossier.
Le championnat devrait être interrompu jusqu’au dénouement et au blanchiment du président. Affaire à suivre…

- Publicite -

Yvan Ango

- Publicité -