- Publicité -

Le 6 avril, Stromae, sa femme Coralie Barbier et son frère Luc Junior Tam ont présentés leur collection capsule Mosaert x Bon Marché à Paris sur une chanson inédite du chanteur belge qui marquait ainsi son retour après plusieurs années d’absence dû on se souvient a des problèmes de santé causés par les effets secondaires du Lariam, un antipaludique prescrit avant des concerts en Afrique. Stromae revient cette fois ci sur plus de détail à propos de ce long silence.

- Publicite -L'année scolaire aura du goût

« J’avais besoin d’enlever tout ce que j’avais sur les épaules, cette pression qu’amène le succès. J’avais juste besoin de me retrouver, moi, de retrouver mes proches. (…) J’avais fait 200 concerts en deux ans, ce qui était un nombre insensé. C’était une superbe expérience mais (…) c’est allé trop vite.

Même si on vend du rêve, ça reste un métier, et comme dans n’importe quel métier, quand on travaille de trop, on arrive à un burn-out.

Il y avait une grosse fatigue physique. Il y a eu un élément déclencheur qui était la prise de ce médicament, le Lariam [un antipaludéen]. Il me fallait le temps de me reconstruire car ce n’était pas super chouette. Ne plus faire confiance à son psychisme est quelque chose d’assez perturbant. Maintenant j’en sais un peu plus sur les maladies mentales, (…) ça fait un élément en plus dans mon bagage. je reconnais que c’est quelque chose dont je ne pourrai pas me passer. Par contre, la façon dont j’envisagerai la suite (…) ce sera à un rythme beaucoup plus sain et reposé. »

On espère revoir stromae en tournée notamment en Afrique mais pour l’instant sa femme et lui attendent leur premier bébé pour bientôt.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici