- Publicité -

La chronique de Martin Camus MIMB

CHAQUE JOUR JE RIS…
Parce-que si le Nnom Ngui n’arrête pas ses Ministres, on va dire qu’il est laxiste et que c’est lui qui organise…
Quand il arrête, on dit encore que le Nnom Ngui veut nous distraire…
CHAQUE JOUR JE RIS…
Parce-que les gars serraient les fesses hier pour que les Lions Indomptables perdent face au Koweït pour dire seuls les anciens de Tsinga savaient gagner…
Quand ils gagnent, on écrit vite que : « C’est même qui le Koweït  » ?
CHAQUE JOUR JE RIS…
Parce-que après la CAN, beaucoup ont dit que Bassogog c’est même quel genre de joueur…
Quand il marque contre le Koweït, on dit qu’au lieu d’aller chercher les bannis, il faut laisser les enfants jouer…
CHAQUE JOUR JE RIS…
Parce-que quand on faisait jouer Ondoa, les camerounais demandaient dans quel club il jouait,parce qu’on le présentait comme le fils de Samuel Eto’o…
Quand on appelle maintenant les gardiens de but qui jouent quelque part, ils deviennent subitement « les petits copains » de Samuel Eto’o…
CHAQUE JOUR JE RIS…
Parce-que là où l’opposition gagne un siège de Sénateur, il n’y a pas eu fraude…
Quand elle perd un siège quelque part, ils crient tous à la fraude…
CHAQUE JOUR JE RIS…
Parce-que tous ecumaient les plateaux tv pour dire que le Nnom Ngui est vieux…
Quand Cabral Libii est candidat, ils sortent encore pour dire qu’il est trop jeune…
CHAQUE JOUR JE RIS…
Parce-que chaque jour on disait que les Vieux dirigeants des partis politiques ne laissent pas la jeunesse émerger…
Quand Fru Ndi laisse Joshua Osih, ils se souviennent qu’il est homme d’affaires des choses de leur imagination…
Moi je ris, si vous voulez pleurez!
#NsangNkong

- Publicite -
- Publicité -