- Publicité -

Dans le dictionnaire « Larousse de poche de 2007 », le Disc-Jockey est une personne qui choisit et passe des disques à la radio, dans les discothèques. Mais nous pouvons aller plus loin en affirmant qu’un DJ peut animer et jouer n’importe où. À condition que le matériel soit présent. Son lieu d’action ne se limite pas seulement au Night-Club, aux concerts ou lors des fêtes quelconques. Cette activité de DJ encore appelé « Djing » ne date pas d’aujourd’hui. Elle existe avant l’avènement du Hip-hop à New York dans le Bronx en 1970. Elle fait partie des caractéristiques du Hip-hop au même titre que le Rap, la Break Dance, les Graffitis et le Beatbox. À l’époque, le matériel d’un DJ était composé d’une paire de lecteurs (platines vinyles ou CD), une table de mixage et un casque d’écoute. De nos jours, des logiciels tels que Virtual DJ, Deckadance ou encore Traktor remplacent ces anciens appareils et se jouent à l’aide d’un ordinateur dans le but de mixer les fichiers mp3. Les titres sont joués au fur et à mesure, ceci pour éviter un vide et le tempo est maintenu à un rythme constant. Ils « mixent » notamment plusieurs morceaux , l’un après l’autre.

Les disc-jockeys les plus célèbres ne sont autres que David Guetta, Bob Sinclar, DJ Snake ou encore Calvin Harris. Leur activité ne consistent pas seulement à jouer au Club, ils font des albums et collaborent avec des artistes. Ils donnent une certaine identité et singularité à leur musique voire leur instrumental. Au Cameroun, nous parlerons de DJ Zoumanto car il s’inscrit dans la même logique que ces renommés internationales. Les titres « Ça tue » featuring Daphné & Metuschelah ; « Do like i do » featuring Ko-C & Mimie parlent en sa faveur.

- Publicite -

    

       DJ Zoumanto                                                   Skriim

A côté de lui, nous évoquons par extension Skriim, à la fois DJ et artiste des musiques électroniques qui ajoutent cette touche électro sur plusieurs chansons Hip-hop comme « Devil no d’i apéro » de Jovi ou encore « Follow me » de Stanley Enow.

           

          DJ Pascal                                                            DJ Labastille

D’autres sont pleinement calés dans l’animation tels que DJ Pascal qui anime l’émission « Challenge Vacances »; Sestral Le Spectre, DJ Sunshine, DJ La Bastille 1er, William Ksanova, DJ Pat Kool ou encore DJ Abobolais. À l’étranger, nous pouvons évoquer Willy Mix et DJ François les deux ont récompensés à la 2ème édition de la nuit de la diaspora.

En Asie, il y’a Charly Templar qui mixe le coupé décalé, le Makossa et les « beats » urbains thaïlandais dans les night-clubs de Bangkok. Il est bel et bien temps pour eux de faire des albums car ils s’affirment pleinement.

TNK

- Publicité -