- Publicité -

Le secteur musical connaît des avancées vu que nous sommes à l’ère du digital et du numérique. Des jeunes artistes, musiciens et « beatmakers » s’approprient des nouvelles pratiques en termes de technologies et des moyens qui sont à leur disposition pour en tirer des bénéfices. Ils s’adaptent notamment à l’évolution de ce secteur en essayant d’innover afin de vivre de leur art. Ils ont un œil attentif et sont distants des querelles et des problèmes liés aux droits d’auteur. Le temps est consacré à développer une opportunité d’affaire dans la musique afin de tirer des profits par d’autres voies et moyens. Il s’agit bel et bien des entrepreneurs. Une équipe artistique est mise en place et des directives sont mises en œuvre pour un artiste.

Résultat de recherche d'images pour "les beatmakers camerounais"

- Publicite -L'année scolaire aura du goût

Faire des chansons, des « shootings » photos, des tournages de clip et des spectacles font partie de son univers. Le fait de vivre de sa musique se situe au niveau du cachet de ses prestations qui constituent une première source de ses revenus. Une entreprise ou un particulier entre en contact un label musical, les différentes parties négocient donc le montant à l’intérieur duquel un artiste a son pourcentage. S’agissant de la totalité de ce cachet, l’équipe qui l’accompagne, a aussi sa part. D’autres sources de revenus existent, un artiste peut répondre favorablement aux invitations personnelles telles que les mariages, les soirées de gala sans oublier les concerts.

                       

Même le tournage de vidéoclips leur permet de gagner de l’argent, car une entreprise qui a besoin de visibilité via ces clips, entre en contact avec eux et leur manager et déboursent tel que c’est convenu. Certains sont des ambassadeurs (Exemple : Stanley Enow, l’ambassadeur de la marque Guinness) et des égéries des marques de produits. C’est le cas de Mr Leo avec la marque Vodafone ou encore Daphné avec TC Cosmetics. Ça dépend souvent de la nature du contrat, mais ils peuvent être rémunérés chaque fin de mois.

         


En plus, la plupart des jeunes artistes sont présents sur des sites de téléchargements en ligne et de streaming. Par exemple, le site I-Tunes les contacte pour leur faire savoir qu’ils ont perçu une somme quelconque. Ce n’est pas la seule plateforme, il y a plusieurs autres : DeezerSpotify ou encore GooglePay qui assurent leur visibilité et qui leur permettent de vendre leurs chansons à travers l’Afrique, l’Europe, les États-Unis et le reste du monde.

    

La méthode qui demeure efficace malgré sa vieillesse, est la vente des CD. Elle est non négligeable, mais sa technique peut varier puisque un artiste, étant en tournée, peut vendre ses CD aux différents publics qu’ils rencontrent lors de ses déplacements tant au pays, en Afrique ou en Occident. Il est important qu’un artiste se déplace avec ses produits lors d’une tournée ou un concert. C’est une aubaine pour lui de rencontrer des fans, des personnes et des mélomanes qui aiment et apprécient sa musique. Ces derniers n’auront aucune difficulté à entrer en possession de ses CD à moindre frais ou alors sans tenir compte de teneur de la somme en question.

TNK.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici