- Publicité -

L’année 2017 s’est achevée il y a quelques jours. Mais plusieurs artistes se sont illustrés et distingués musicalement tout au long de ère. Ils ont fait preuve de persévérance malgré le talent, certains ont porté haut les couleurs de leurs musiques, d’autres par contre sont restés constants.

Ceux qui ont fait parlé d’eux jusqu’à maintenant, nous pouvons citer Tenor alias le Fiang le Wey le Yamo. Il a récemment signé à Universal Music, son single « Bad Things » numéro Un des hits parades africains et sur Trace Africa pendant des semaines.

- Publicite -L'année scolaire aura du goût

Au mois de décembre dernier, il s’en va rafler tout au Balafon Music Awards, la preuve que l’année 2017 est inoubliable et électrique pour lui. Ses autres titres fétiches « Bahatland » et « À l’imparfait » ne laisseront nul indifférent l’année dernière. A côté de lui, nous pouvons évoquer Locko , le chanteur et l’artiste d’Afro R&B le plus prolifique en 2017.

Résultat de recherche d'images pour "locko je serai là"

Sa participation au Africa Coke Studio est magique. Sa victoire à AFRIMA au Nigéria n’est pas surprenant sans les trophées sur le plan national. Ses singles « Thank you Lord » ; « Je serai là » et « Danse avec moi » témoignent l’immensité de son talent. La gente féminine n’est pas exclue notamment avec Daphné qui a fait une forte impression avec le titre « Calée » et enchaîne quelques mois plus tard avec « Jusqu’à la gare » et « Promets moi ». Son succès au Balafon Music awards l’année dernière n’est pas le fruit du hasard. Nous ne pouvons oublier Alpha Better Records avec ces deux artistes phares : Salatiel et Mr Leo.

Ils font la fierté de la « Mboa Urban Music » grâce aux titres à succès : « Toi et moi » et « La femme de ma galère » pour l’un ; « Partout » et « C’est faux » pour l’autre. Ils ont parcouru certains pays d’Afrique, Mr Leo a collaboré sur un titre du groupe Révolution sans oublier son duo avec Fanicko.

D’autres artistes sont revenus pleinement sous les feux des projecteurs après le succès. Notamment Mink’s avec les titres « Gigolo » et « Levicus ». Empire Company est de la partie grâce à Magasco qui a sorti son 1er album « Golden Boy » mais des chansons « Bella » et « Sokoto » ont parlé en sa faveur. Stanley Enow se situe dans la même mouvance puisqu’il est revenu avec « Adore you » et « Caramel » en 2017; des titres qui vont apparaître dans son future et 2e album.

 

Franko était aussi présent de façon scénique l’an dernier avec son titre « On s’asseoir pas » sans oublier ses freestyles hors paires. Dynastie Le Tigre fait partie des fiertés en 2017 avec un album « Homogène » et une chanson « Mbout Man » qui interpelle. On pense aussi à des artistes féminines telles que Blanche Bailly, auteure de « Mimbayeur » qui une chanson à succès. Mimie, auteure de « Dona » et qui sera nominée à Afrima 2017 comme Ewube, une artiste de Dance Hall et Reggae dont les titres « Choleh me » et « Fall for you » sont électriques. Sans oublier Mel B Akwen qui fait son chemin et la chanson « Frappé » parle d’elle-même.

Nous n’oublions pas le groupe Rythmz , auteur de « Tobassi » ; Ngoma le rappeur qui a fait parler avec « Mangosi » ; Z-Tra qui est actuellement en mode « Sassayé » ; Ambe l’auteur de « Vitesse » qui a fini l’an dernier avec « Na for Bafut » et le groupe Featurist qui est toujours constant avec « One day » et « Tu connais ». Sans oublier Dareal, Teddy Doherty & Inna Money et Zayox, Askia, Blaise B ou encore Mic Monsta, Alex du Kamer, Skill Papy, Maahlox le vibreur, Metuschelah et Numerica. Les découvertes étaient vraiment grandioses en 2017, nous pouvons citer des artistes prometteurs tels que Boy Tag l’auteur de la version hip-hop de « Mignoncité », Tzy Panchak, Kikoh, Shura, Rol’k le parano, Nowell, Ko-C et Krys M du label Big Dreams Entertainment, Mondo, Master Ocla, Elje Contador et Bad Nova du label SonoLive, M-Pro, la chanteuse Nabila et auteure de « Ça ira » et « Prends ma main ».

Pour finir, nous allons évoquer le come-back des légendes. Il s’agit de Krotal qui est revenu en 2017 avec les titres « A di find my gari » (en duo avec Magasco) et « Cameroun na yaa ». Et surtout avec son groupe Ndabott Family à travers l’album « Ouvres les yeux ».

 

Lady B est aussi de la partie, notamment avec le vidéoclip de la chanson « C’est la faute à pa’a Biya ». En plus, elle était là légende du Douala Hip-hop Festival 2017. Killa Mel n’est pas en reste surtout lorsqu’il dit « est-ce que tu connais mon Game ». Nous n’oublions pas Sir Nostra et PC Divine. Sadrak, membre de Negrissim collabore avec Alex du Kamer. Pit Baccardi d’Empire Company qui reste constant avec « Ma vision » (en duo avec Locko). L’an 2017 est aussi marqué par le come-back de Tony Nobody qui est revenu avec une version « Trap » de « Danse d’abord ». L’un des retours les prolifiques est celui de Koppo avec le titre « Gromologie » qui lui va lui permettre de gagner un Green Light awards.

TNK.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici