- Publicité -

Les unes après les autres, Le COMICA entendu ici comme étant le Comité d’Organisation de Miss Cameroun, enchaîne les histoires houleuses sans répis depuis un bon moment déjà, cependant n’avait jamais été confronté à ce type de problème. Il s’agit donc d’une action en justice estée par Mlle Biloa kounou Caroline suite à l’humiliationen qu’elle a subi en mondio vision le 30 décembre 2017 au palais de congrès de Yaoundé. Rappelons-nous les faits: À la base elle avait été appelée dans à la 11eme position dans le top 12 des finalistes lors de l’élection Miss Cameroun mais séquestrée dans les coulisses et remplacée sur scène par la candidate numéro 19 Mlle Fokou loriane.

          

- Publicite -

Par une action en réparation des dommages et intérêts qui lui ont été causés, la 2eme dauphine Miss centre exige à mme Amougou Ingrid Solange, présidente du comica , à mr Abate Claude Daniel, président du jury de l’élection Miss Cameroun 2018 , et à maître Ebenezer huissier de justice à Yaoundé également huissier instrumentaire du concours Miss Cameroun 2018 ,la maudique somme de 30 000 000fcfa .
Qui sait ? Elle aurait peut-être pu être 1ere dauphine !
Voilà de quoi remettre les pendules à l’heure.

Renée Moafembe.

- Publicité -