- Publicité -

Le label de musique Hope Music Group (HMG) a donné le jeudi 28 décembre 2017 une conférence de presse à l’hôtel Lewat du côté de Bessengue (Douala). La presse a répondu à l’invitation de cette entreprise musicale pour en savoir davantage sur son fonctionnement et son travail avec ses artistes. 

    

- Publicite -

La conférence est lancée malgré qu’elle a débuté avec un retard. Le panel est constitué de Philippe Nkouaya alias Philjohn, directeur général de HMG et beatmaker ; Winnie Kamdem, manager artistique et responsable Marketing ; Adams Vessah, chargé de la synchronisation et la gestion des droits d’auteur des artistes de HMG auprès de la SONACAM et Jean Raoul Anya. Ce jeune label, fondé en 2012, a affiché sa fierté dans la réussite de ses activités. Elle œuvre ainsi dans le digital, le marketing des marques, le développement des artistes, la gestion des droits. Les différents panélistes ont évoqué la visibilité et le succès des artistes de leur label grâce au Streaming, un procédé qui leur permet aussi de gagner financièrement. Ils ont parlé du bilan de leurs activités, ce qui les a rapportés pas seulement en termes d’argent, mais sur d’autres plans. Notamment, les tops singles qui ont un succès hors norme : « Babaah » du groupe Featurist ; « On va faire comment » de Fanicko ; « Maggie » d’Andy Jemea ; « Zankounana » de Fanicko et « Joue moi le Mendjang » de Dynastie Le Tigre. 


HMG compte en son sein plus de vingt artistes. Il s’agit des artistes camerounais tels que Dynastie Le Tigre, Andy Jemea, Michael KieussouFeaturist ou encore Yvich. Des artistes africains comme Fanicko ou encore Ghix et ceux de la diaspora tels que Sonia Kay. L’entreprise opère aussi dans la distribution, la promotion, la production, le « booking » et le « brand and corporate partnership« .

    

Après la présentation de ses différents services, ses réalisations et ses actions ; place aux questions. Le moment le plus attendu est l’histoire entre HMG et l’artiste Michael Kieussou. Sa future révélation par rapport à certains faits à été abordée lors de cette conférence. Winnie Kamdem, l’une des panélistes à fait savoir que l’administration du label a essayé d’entrer en contact avec M. Kieussou, mais sans succès. Elle n’a pas tenu à évoquer les raisons de ce silence et dit qu’ils verront comme le direct de l’artiste via Facebook comme tout le monde.

TNK.

- Publicité -