- Publicité -

Le poids lourds britannique Anthony Joshua a été poussé jusqu’à la 10e reprise par le Franco-Camerounais Carlos Takam, ce samedi 28 octobre au Millenium Stadium de Cardiff, le combat prenant fin sur un arrêt de l’arbitre suscitant les huées des 70.000 spectateurs acquis, pourtant, à la cause du champion du monde, et l’incompréhension des spécialistes.

Takam, qui avait remplacé au pied levé le Bulgare Kubrat Pulev, challenger officiel du détenteur des ceintures mondiales IBF, WBA et IBO, mais forfait sur blessure à deux semaines du combat, est devenu le quatrième boxeur seulement à résister au colosse Britannique (1,98 m) plus de trois rounds, mais n’a jamais semblé en mesure de mettre en danger Joshua malgré un certain héroïsme.

- Publicite -

  

 

Sur un enchaînement de Joshua à la dixième reprise, alors que Takam était coupé à l’arcade depuis le 4e round, l’arbitre a décidé de stopper le combat, le Franco-Camerounais étant pourtant toujours sur ses appuis et continuant d’esquiver les crochets adverses.

« C’était un bon combat jusqu’à ce que l’arbitre le stoppe. J’ai essayé de le mettre par terre, c’est ce qu’un boxeur doit faire. Mais la décision (de l’arbitre) n’est pas la mienne, je n’ai pas le contrôle dessus, il a pris sa décision », a réagi Joshua, en saluant la qualité de son adversaire.

Yvan Ango.

 

 

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici